Prologue

 

19-07-2017_23-57-46

  Mon nom est Iris Turner. J'ai 15 ans, je vis dans un petit quartier de la ville de Newcrest, et cela depuis ma naissance. De toute ma vie, j'ai toujours été plus proche de mon père. Jamais il ne m'a grondée ou punie, j'ai toujours été sa petite princesse, même si j'ai pu dérailler beaucoup de fois au cours de mon adolescence. Je m'en veux de ne pas toujours avoir été la petite fille parfaite, pour lui. Je m'en veux terriblement... Argh, je ne sais pas quoi dire. Aujourd'hui... J'ai tout perdu. Je suis si seule, papa...

20-07-2017_00-14-31

Mes parents et moi, allions souvent près de l'étang, dans le joli parc en face de ma maison. J'adorais m'assoir entre eux, sur l'un des bancs. Nous étions en famille, et heureux. Quand j'étais fatiguée, je laissais ma petite tête retomber sur l'épaule de Papa. C'était tellement agréable...

20-07-2017_14-45-41

Ma mère me prenait souvent sur son dos pour me faire "voler" comme un avion. C'était tellement drôle ! J'étais aux anges, et elle riait encore et encore! Papa nous observait en riant aux éclats, lui aussi. Nous étions ses princesses, ses chéries d'amour. Et tout était parfait, avant.

20-07-2017_14-48-06

 Je n'avais que deux ans, et j'étais tellement turbulente... Une petite tornade, en effet ! Parfois, alors que ma mère contemplait l'eau reflétante sans beaucoup parler, je jettais mes vêtements en l'air et courait au travers du petit parc verdoyant. Mon père, hilare, me suivait, pour tenter de m'attraper... Mais il ne me grondait jamais.

20-07-2017_14-57-48

Lors de mes anniversaires, mes parents ont toujours préparé une petite table, à la jolie nape violette, installée sous l'arbre devant la maison. Maman faisait toujours un bon gâteau au chocolat, et Papa me chantait Joyeux Anniversaire, de l'amour plein le regard. Ces fêtes étaient un succès, dans mon coeur. Comme quoi, inviter des gens n'est pas important quand on est en famille.

20-07-2017_15-00-02

J'ai vite grandi et fêté mes six ans, bordée d'une grande tendresse. Ma mère avait commencé un nouveau travail et y donnait toute son énergie, en lisant des bouquins et corrigeant des rapports. Nous étions souvent sur notre canapé, et je me serrais contre mon père, fermant les yeux et oubliant le reste du monde autour de moi.

20-07-2017_15-01-45

Des fois, c'était contre ma mère que je me blottissais. Bien qu'elle semblait ne pas vouloir arrêter de travailler, elle me prennait quand même dans ses bras et jouait avec quelques mèches de mes cheveux rebelles.

20-07-2017_15-03-27

Mon père était mon ange gardien. Les petites de mon âge préféraient généralement leurs mères, mais ce n'était pas du tout mon cas. Même quand les étoiles argentées de la nuit brillaient dans le ciel, il restait là, à me regarder jouer dans le parc, un sourire espiègle sur les lèvres.

20-07-2017_15-05-00

Des fois, il jouait au monstre marin avec moi, dans l'une des cages à poule de notre petite ville. J'étais une pirate, et quelle pirate ! Ha ha... C'était si drôle. Maintenant, je n'ai plus l'âge à ces choses là, mais avant, en revanche, c'était exceptionnel. Pourquoi être une princesse quand on peut être une conquérante des océans ?

20-07-2017_15-16-13

Je me souviens que lors de mes anniversaires, il était rare que Maman soit présente. Elle travaillait. Une unique fois, elle a pu se libérer de l'emprise du boulot et venir faire la fête avec Papa et moi. Pourtant, je sentais qu'elle désirait repartir travailler, elle étaiit presque invisible dans ma vie... Mais j'étais si rayonnante que j'oubliais d'être déçue. J'avais Papa, non ? Lui, il m'a toujours aimée !

20-07-2017_15-24-57

Quitter l'école primaire pour la sixième n'était pas très simple. Mais j'étais heureuse dans ma petite vie, malgré qu'elle soit assez simple et monotone.. Et puis, je restais la petite princesse joyeuse de mes parents en toutes circonstances. En été, je plongeais bruyament dans la piscine. Papa riait de se faire ainsi éclabousser, mais Maman levait les yeux au ciel.

20-07-2017_15-27-1120-07-2017_15-27-17

Oh oui, je me souviens qu'une fois, je me suis déguisée en sorte de squelette mexicain. En vrai, j'avais juste un maquillage et ensuite, des habits avec des squelettes dessus. Mais c'était pas mal. Papa me regardait défiler avec fierté, et moi, je me pavanais dans tout le jardin... Et même, dans la rue ! Les voisins riaient de voir autant d'enthousiasme. Et ce n'était même pas le Carnaval.

20-07-2017_15-28-55

C'est vers mes onze ans et demie que Maman a commencé a ne plus m'accorder de temps du tout. Le matin, elle travaillait, la journée, elle travaillait, et le soir, elle travaillait ! Il m'arrivait même de ne pas la voir pendant quelques jours. Elle rentrait tard, et à cette heure-ci... Je dormais. Papa m'a entièrement élevée, chouchoutée et aimé. L'amour d'un seul parent m'a suffit, malgré que ce soit dur à vivre.

20-07-2017_15-29-5420-07-2017_15-30-02

C'est depuis mes dix ans que je chante. À onze ans, j'adorais faire des spectacles à Papa. J'ai arrêté un an et demie la musique, lors de mes treize ans, et ce fut un regret pour moi.

20-07-2017_15-32-41

Encore une fois, deux ans sont relativement vite passé. De onze à treize ans, j'ai assez vite grandit. Une nouvelle passion est née chez moi et mon père, c'est les jeux vidéos. Après nous, nous possédons une belle GoldiBox, donc il faut en profiter ! Ma mère ne semble pas intérêssée par les jeux, mais je m'en fiche. Nous, on s'amuse.

20-07-2017_15-32-51

Jouer était si drôle et si bien... Après les cours, Papa et moi, on passait du temps ensemble. En même temps, ça a toujours été le cas. C'est lui qui s'occupait de moi. Je l'ai toujours aimé, et je l'aimerais toujours à la folie, de tout mon coeur. 

20-07-2017_16-21-17

C'est quand j'ai donc eu quinze ans, cette année, que j'ai... Comment dire, légèrement dérapé ? J'ai adopté un style très marginal. J'ai fais des mèches bleues et roses, et j'ai commencé à me maquiller. Mais pas comme certaines pétasses du lycée, tout de même ! Ma mère m'a à maintes reprises sermonnée, en prennant cela pour une rébellion, mais Papa m'a dit que cette nouvelle couleur de cheveux me va à ravir. J'en suis fière. Comme si ma mère allait m'empêcher d'être moi-même.

J'ai décidé de reprendre la musique. Après tout, j'ai eu de grands regrets de tout arrêter. Et l'envie de reprendre ma passion à plein temps m'est revenue. Peut être que ce loisir m'aidera à améliorer mes notes... Papa a dépensé beaucoup d'argent pour que je puisse avoir un violon et une guitare. Et en plus de jouer de ces deux beaux instruments, je chante.

Aujourd'hui, j'ai décidé de sortir, pour ne pas embêter les adultes, mais aussi pour prendre l'air. J'ai laissé ma passion me diriger. Des mélodies sont alors sorties de mon coeur et m'ont faite chanter. J'aime cela. Donner des mélodies rien qu'avec sa propre voix.

20-07-2017_16-22-24

Ma mère est soudain arrivée, l'air en colère. Elle ne sait que me crier dessus, et j'en ai marre. Elle commence à roupester, en me disant qu'elle en a assez de mes conneries, de ma crise d'adolescence, de mon attitude. Que je ne dois pas déranger les voisins sur un coup de tête, juste parce que j'en ai envie.

20-07-2017_16-22-34

Les larmes me sont montées aux yeux. Je m'écarte d'elle, et je fuis en courant jusqu'à la maison. J'en ai assez qu'elle me fasse des reproches !

20-07-2017_16-24-59

Je me suis jettée dans les bras de Papa en sanglotant. Il m'a demandé ce qu'il n'allait pas, soucieux, et surpris de me voir ainsi débouler dans la maison. Je lui ai tout expliqué, en tentant de garder mon calme. Il m'a dit :

- Je vais toucher deux mots à ta mère, ma puce, ne t'en fais pas.

20-07-2017_16-27-4020-07-2017_16-28-25

Je me suis assoupie sur le divan après lui avoir parler. Mais j'ai faiblement ouvert les paupières en entendant Papa et Maman se disputer.

- Céline. Tu vas donc arrêter d'avoir cette attitude avec notre fille, bon sang ? Elle chante, peut être, et alors ?! Toi, tu bosses tout le temps, on ne vient pas t'emmerder, alors je te prie de changer de comportement ! Elle a déjà grandit sans toi, d'accord ? Iris a mal d'être dépourvue d'une mère. Et puis, sa jolie voix ne va pas déranger nos voisins, bien au contraire, ils devraient se délecter de l'entendre !

20-07-2017_16-29-52

Furieuse de se faire ainsi sermonner par son mari, ma mère est partie s'enfermer dans leur chambre sans un mot. Probablement pour écrire des rapports ou lire ses fichus bouquins. J'ai baissé les yeux, culpabilisant. Et si ils se séparaient par ma faute ?

20-07-2017_16-30-21

 Je me suis relevée, tête basse. Papa me prend dans ses bras avec douceur et me rassure, en disant que ce n'est pas de ma faute, mais de celle de ma mère. Je m'apaise et reste cinq minutes blottie contre lui, un faible sourire sur les lèvres. Puis je finis par quitter sa douce étreinte paternelle.

20-07-2017_16-32-07

- Je dois aller travailler ma princesse, à ce soir, ou à demain, peut être qu'exceptionnellement, je vais rester aider mes collègues. Je t'aime.

Je souris dans sa direction et le regarde partir au loin, avant d'aller me reposer un peu. 

20-07-2017_16-38-18-2

Ma mère a cuisiné des macaronis au fromage, ce soir. Elle est obligée de faire à manger, quand on est toutes les deux. Nous mangeons sans échanger un mot, ou presque. Je me dis que si elle faisait des efforts, tout irait mieux dans notre famille.

20-07-2017_16-39-01

Juste après avoir savouré ce repas, je pars me jeter dans mon lit pour recouvrir de ma couverture. Très vite, je m'endors profondément, et à minuit, j'entends que ma mère va également dormir. Elle a dû finir plus tôt d'écrire ses rapports.


 Le lendemain matin - Jeudi, 9h20

20-07-2017_16-48-33

*le téléphone de Céline sonne, alors qu'elle se réveille. Elle décroche*

- Oui, allo ? Qui est à l'appareil ?

- Bonjour, vous êtes bien Madame Céline Turner ?

- Oui, pourquoi ?

*conversation inaudible*

20-07-2017_16-50-25

 Je me réveille à dix heures du matin, aujourd'hui, je n'ai pas cours, donc j'en profite ! Maman est encore dans sa chambre, je me sers donc un bol de céréales colorés, comme toujours. Lorsqu'elle me rejoint, ses yeux sont humides et rouges, elle a pleuré. C'est étonnant. Je la regarde, sans comprendre ce qu'il se passe.

- Iris, ma chérie... Je... Il faut que je te dise quelque chose. De très grave... *sanglote*

- Quoi donc ?!

20-07-2017_16-50-27

 - C'est ton père... Il a fini le travail très tard et a eu un accident sur la route. Un chauffard l'a percuté... Il a été hospitalisé... Et... I-il est mort... Ils n'ont pas pu... Le... Je suis désolée...

Je porte mes mains à ma bouge et tremble, sous le choc. Les larmes coulent sur mon visage, mais je reste figée, puis je finis par baisser la tête. Mon coeur vient soudain de se déchirer en mille morceaux.

Quelques jours plus tard - Cimetière de Willow Creek, 11h35 :

20-07-2017_17-08-09

Nous nous rendons au cimetière, le coeur brisé, pour la sépulture de Papa. Nous ne sommes qu'un petit comité: Sa patronne, son ami proche, moi, et ma mère. Il n'avait pas beaucoup de personnes dans son entourage... Devant sa tombe, je pose une belle rose rouge, sous le regard plein de larmes de ma mère. Je me retiens pour ne pas hurler ma rage et ma tristesse.

20-07-2017_17-08-52

Les deux autres personnes nous laissent en famille. Je n'en peux plus, j'éclate en sanglots. J'ai du mal à rester debout sur mes jambes. Je n'arrive pas à réaliser qu'il est parti... Mais c'est la dure réalité.

20-07-2017_17-09-18

Les fleurs autour de nous sont si colorées, alors que cet instant est si triste. Je ne veux pas dire au revoir à celui qui m'a toujours éduquée. Papa... Il était beau, jeune, et drôle. Il avait toute une vie devant lui, pourtant... Celui qui a bercé mon enfance est désormais un simple esprit ? Pourquoi, pourquoi ?!

20-07-2017_17-09-24

Toutes les deux, nous pleurons horriblement. Notre coeur est en morceaux. Malgré qu'ils se soient disputés la veille, je me doute qu'elle doit avoir mal. Il était son mari... Elle ne travaille pas aujourd'hui et demain. Je me demande si je vais arrêter les cours un certain temps... Il voudrait que je continue ma vie !

20-07-2017_17-09-37

Je me sens tellement mal. Je ne reverrais jamais son grand sourire ou son regard rempli de tendresse, désormais... Je suis si seule.


 

Coucou ! Avec mon nouvel ordi, je peux donc jouer aux sims 4. J'avais des histoires à faire en projet, néanmoins, je n'ai pas encore mes sauvegardes, et je n'installerais pas ici tous mes addon's. En attendant, nous allons donc découvrir cette histoire !

J'espère bien écrire et que cela vous plaît. Si vous avez des conseils pour moi, ou des critiques, je les accepte avec plaisir tant qu'elles ne sont pas insultantes ! ;) Bonne journée !