Chapitre 10

 


 

01-08-2017_17-34-39

 

[La musique en question > https://www.youtube.com/watch?v=chrF55dkSk0]

Même si je me sens un peu timide, je commence à entamer quelques mélodies popet animées. Colleen m'accompagne, et elle s'éclate ! La voir se déhancher en criant des paroles cassées me fait presque éclater de rire. On dirait qu'elle n'a pas peur...

01-08-2017_17-36-3201-08-2017_17-36-4501-08-2017_17-38-43

[La ballade > https://www.youtube.com/watch?v=KAPHEMZTlYw

]

Nous entamons alors des tonnes de chansons, c'est tellement drôle. Même une ballade ! C'est pour dire !Je me sens comme en train de planner sur un nuage, loin des soucis de ma vie, et de tout le reste. Juste les paroles comptent. Mais très vite, nous sommes essouflées. Surtout Colleen, enfin, au départ. Puis d'un coup, elle hurle à la "foule" (quatre personne ou cinq et la barman. Charmant):

- Hé, vous tous ! Si l'un d'entre vous a une guitare pour ma belle Iris, filez là et plus vite que ça ! J'sais pas si vous aimez... EN FAIT, SI ! VOUS AIMEZ ! Vous êtes obligés, yeaaah !

Sur ces mots, elle quitte la salle en courant, cherchant probablement un quelconque guitariste. Je m'assois au comptoir pour discuter avec les gens.

01-08-2017_17-41-36

 

Je rencontre toutes sortes de personnes. Un homme venu décompresser après le boulot, un grand père, une jeune fille au style un peu psychédélique... Ce n'est pas LE public rêvé. Mais c'est quand même de gentilles personnes... Malgré que le vieil homme m'inquiète un peu. Il a beaucoup bu.

01-08-2017_17-44-50

 

Toute excitée, Colleen est revenue, une guitare de bois clair banale entre les mains. Elle me l'a vite remise, et m'a invitée en criant à chanter quelques mélodies. Déjà qu'elle est totalement folle, il ne faut pas qu'elle boive de l'alcool, sinon... Ha ha.01-08-2017_17-47-00

 

Malgré mon apréhension, je commence à jouer. Les gens n'écoutent que d'une oreille distraite. 

01-08-2017_17-47-3501-08-2017_17-48-40

[Chanson : https://www.youtube.com/watch?v=6desbl89loo]

J'entame de belles paroles d'une chanson un peu à l'eau de rose, mais très belle. J'aurais envie de chanter pour mon père. Mais j'ai peur de ne pas être prête. Rah, Papa... Pourquoi n'es-tu plus là ?

Colleen vois mon air déprimé. Elle m'arrache la guitare des mains, quand j'ai fini (j'exagère un peu, d'accord... Mais quand même !) et la pose dans un coin, précisant que son propriétaire la récupérera après. Elle rallume la machine à Karaoké et s'apprête à cliquer sur une piste rock, hilare. Motivée bien malgré que je sois bouleversée, je m'approche. Quinze ans, c'est les plus belles années, seize ans aussi, mais bref ! Si je profite pas des follies, je ne pourrais rien faire de bien et oublier pour de bon ma tristesse.

01-08-2017_17-51-1701-08-2017_17-51-58

J'attrape le micro et commence à chanter. Je ne veux plus jamais avoir peur de la foule, qui est d'ailleurs... Inexistance.

 

01-08-2017_17-52-13

 

Colleen s'est assise à une de ces tables chics du bar et me regarde m'éclater comme une folle. C'est ma seule fan. Je crois.

01-08-2017_17-53-57

 

Quand la machine est éteinte, Colleen arrive et me serre fort dans ses bras.

01-08-2017_17-54-52

 

Je crois qu'on a bien besoin de dormir, toutes les deux...

01-08-2017_17-55-0801-08-2017_17-55-1801-08-2017_17-55-21

 Nous courons jusqu'à l'arrêt du bus nocturne, qui nous rammène à Newcrest.

02-08-2017_22-42-20

 

Je m'écroule dans le lit et m'enroule dans la couette, épuisée. Nous nous endormons paisiblement, jusqu'au lendemain. Plus qu'un jour à passer ensemble...

02-08-2017_22-43-03

 

Le bruit de Colleen, qui se lève en baillant, m'éveille moi-même.

02-08-2017_22-43-15

 

Je pousse un grognement et me lève à mon tour. Elle rit à mon air un peu grognon et me dit qu'elle va aller se doucher. J'acquiesce. J'irais après.

02-08-2017_22-45-33

 

Je m'assois un peu sur la terrasse, le regard perdu dans la vague. Il y a des années plutôt, Colleen peignait ici, mais elle a arrêté ces derniers temps. Malgré tout, taguer un mur ou deux, ça, elle ne refuse pas !

13-08-2017_16-50-49

Colleen a toujours été une artiste, au fond. Mais elle n'était pas prête à s'assumer entièrement. Moi, je l'ai toujours soutenue, en chantant à ses côtés.

02-08-2017_22-47-16

 Elle m'appelle en me disant qu'elle a fini de se doucher. Je reste un peu pensive. Peut être que j'aurais pû empêcher la mort de Papa ! Lui dire que j'étais malade, une excuse bidon pour qu'il reste. Je passe l'eau froide sur ma peau, enfile des vêtements et applique du rouge à lèvres sombre, puis je sors.

02-08-2017_22-48-26

 

Colleen a mis une belle veste de cuir rouge. Son style est tellement classe, badass ! Je voudrais avoir le même. Elle me serre dans ses bras.

02-08-2017_22-49-2602-08-2017_22-50-57

Nous descendons en bas pour prendre un bon petit déjeuner. Le gâteau au chocolat moelleux qu'a concocté la mère de ma meilleure amie est superbe, et un verre de lait pour l'accompagner est idéal.

02-08-2017_22-52-09

 

- Salut les filles ! Bien dormi ?

- Oui, niquel. Bon, ce soir on sort M'man, pour profiter du dernier jour.

- Ok pas de soucis.

Colleen est trop dure avec sa mère, parfois. C'est vrai, elle est géniale après tout. Elle doit assumer sa fille seule, gérer un boulot, une vie, et est merveilleuse. Et mon amie ne cesse de fuguer, faire des conneries. Elle est exclue du lycée... Mais bon. 

02-08-2017_22-53-3302-08-2017_22-53-51

Nous nous asseyons sur les poufs du balcon. Je sors un tube à bulles rouge en riant. Comme quand j'étais petite. Mais avant, Papa nous aurait acheté des tonnes de tubes multicolores !

02-08-2017_22-57-0802-08-2017_22-57-21

Nous prennos également un selfie. Je dois faire mine que tout va bien, sourire, et rire. Pour être une ado normale. Normale...

- On peut aller à la galerie d'art de San Myshuno ? J'sais c'est pas forcément ton truc mais ce serait bien que je te fasse visiter le coin paradisiaque !

- Tout ce que vous voulez, madame.

02-08-2017_23-01-32

 

L'immense bâtiment aux fenêtres imposantes se dresse devant nous. Des tonnes d'artistes ont joué ici. Et moi, j'y mets les pieds. Je me sens comme épanouie.

02-08-2017_23-02-28

 

Nous prennons une pause au coin "divertissement". L'immense machine à bulles a tapé dans l'oeil à Cole, je le sais.

02-08-2017_23-04-4802-08-2017_23-05-23

Nous rions une bonne dizaine de minutes ensemble, avant de laisser la place aux autres. Je prend la main à Colleen, et nous gravissons les marches qui mennent à la salle de musique.

02-08-2017_23-08-08

 

Elle est déjà assise sur un pouf, un sourire aux lèvres. On a la salle pour nous, et ce n'est pas plus mal, en vrai. Je prend une bouffée d'air et pousse les portes de verre tellement grandes, et belles ! Je vais jouer sans peur. Promis, Papa.


La suite dans la suite :D