Chapitre 14

 


19-08-2017_15-20-27

 

Nous sommes rapidement arrivées devant chez moi après un voyage en bus des plus communs. Colleen me fait un au revoir de la main, un sourire sur les lèvres. Je fais de même et la regarde s'éloigner de plus en plus. J'attrape les clefs et entre dans la maison en faisant le moins de bruit possible. Je ne sais pas vraiment si j'étais autorisée à sortir aujourd'hui...

28-09-2017_20-15-24

Je m'installe dans ma chambre et enfile un pyjama confortable. Seule la lueur des bougies rouges sur la table de chevet éclaire la pièce. C'est agréable. Je n'ai pas fait mes devoirs, mais c'est actuellement la dernière de mes priorités.

28-09-2017_20-16-26Je m'assois sur mon lit en baillant. Je m'apprête à me coucher lorsque quelqu'un toque à la porte. Je lève les yeux au ciel et marmonne à ma mère d'entrer.

28-09-2017_20-16-59Elle entre dans la chambre, les sourcils froncés. J'ai l'impression que chaque parole qu'on doit se lancer est forcément emplie de colère. Mais... Je ne sais même plus si je l'aime. Elle, elle ne souhaite pas mon bonheur.

28-09-2017_20-17-1328-09-2017_20-17-20

 - La discussion de hier soir ne m'a PAS du tout plu ! Et le fait que tu sois sortie comme une voleuse en rentrant m'énerve profondément ! Je sais bien que tu étais ENCORE avec cette gamine mal éduquée qui te sers d'amie, comme tu dis...! Tu n'as rien foutu dans tes devoirs, putain Iris, ouvre les yeux ! Tu n'en as pas marre de me décevoir ?!

28-09-2017_20-17-57

 

- Arrête ! ARRÊTE DE ME TRAÎTER COMME CELA ! Tu te comportes avec moi comme si j'étais une moins que rien ! Je serais pas comme toi ! Colleen est mon amie, et j'en ai marre que tu veuilles me FORCER à aimer Sophie cette débile !

28-09-2017_20-18-31

- Sophie obéis, elle, au moins. Si tu continues ainsi, déjà tu ne verras plus l'autre délinquante, mais en plus, je t'inscrirais au lycée privé de la fille de Sidonie. Tu la verras souvent. Elle est le seul remède à ta rébellion.

28-09-2017_20-20-33

Elle quitte la chambre, la tête haute et le regard froid. Je baisse les yeux. J'hésite entre hurler et fondre en larmes. Pourquoi ?!

28-09-2017_20-20-47Pourquoi ma propre mère essaie toujours de gâcher ma vie ? Je ne veux plus avoir mal à cause d'elle. Même si je dois essayer d'être insensible. Le seul qui m'a toujours aimé, c'était mon père...

28-09-2017_20-21-12

 

Je pose ma tête contre l'oreiller moelleux et m'endors paisiblement, malgré mes tourments.

Le lendemain :

28-09-2017_20-23-45

 

C'est avec une humeur massacrante que je me lève ce matin. Je ne veux plus obéir aux autres comme le chien de la société, et laisser le monde partir en vrille. Pourquoi on n'a pas arrêté ce foutu chauffard qui a tué mon pauvre père ? Pourquoi ma mère me traîte ainsi ?

28-09-2017_20-24-54

 

Je ne sais pas si je vais trouver réponse à mes questions avec ce que je vais faire. Mais je vais me libérer de mes soucis.

28-09-2017_20-25-36

 

Les seuls vêtements qu'il me reste pour l'instant... C'est la tenue de sport. Mais je m'en fous. Elle est noire, comme mon désespoir. Je pousse un soupir et sort de la salle de bain.

28-09-2017_20-27-1028-09-2017_20-28-06

 

Avant d'aller à Willow Creek, je remplis un bol de compote de pommes et mange rapidement, pour ne pas voir ma mère. Je m'énerverais trop... J'esquisse un maigre sourire au délicieux goût de mon petit déjeuner, puis fronce à nouveau les sourcils.

29-09-2017_23-26-13

 

Aujourd'hui, la petite Iris, la fille louche, la musicienne, celle qui a perdu son père, va sécher les cours. Surprenant. Ou pas.

29-09-2017_23-58-32

 

J'arrive devant la très vieille librairie. Elle est ancienne, ça se voit ! Sur le mur, des bandes de scotch bleu forment un rectangle. Je sors les petites bombes de peinture de mes poches et avance.
29-09-2017_23-59-23

 

Je commence par retapper ce pan de mur en le colorant d'un blanc presque parfait.

30-09-2017_00-00-45

Toute ma rage se lit dans mon regard vert. J'en ai plus qu'assez. Pourquoi faudrait-il que je m'abaisse à faire ce que les AUTRES veulent ? Je m'appelle Iris Turner, et je suis moi. Peu importe si ça ne leur plaît pas.


30-09-2017_00-03-01
30-09-2017_00-06-44

Les toutes premières formes tracées au pinceau et à la peinture noire apparaissent peu à peu. Mon regard est livide, et bien que les quelques passants intrigués fulminent de me voir faire cela... Je m'en tape.

30-09-2017_00-07-2730-09-2017_00-10-08

 C'est après plusieurs heures de travail que les couleurs sont apparues. Je m'avoue fière de moi. Je m'apprête à continuer, lorsque mon téléphone vibre. Plusieurs fois.

30-09-2017_00-10-55

 

Je le regarde, et y vois trois nouveaux messages de ma mère ;

"Iris, rentre à la maison."

"Tout de suite."

"Je ne rigole pas avec ce comportement ! Tu vas passer un sale quart d'heure !"

30-09-2017_00-15-01

 

Je pense avoir poussé le bouchon trop loin. Un peu. Mais, elle ne me comprends pas ! Mon père est mort, et tout part en vrille ! Si elle était attentionnée, je serais normale.
30-09-2017_00-15-22

 

J'entre dans la maison, en faisant directement face au regard furieux de ma mère. Oups. Je ne veux pas me prendre un savon, mais là, je vais forcément y passer.

30-09-2017_00-16-16

 

- Sérieusement ?! IRIS ! Tu me manques de respect, tu as de mauvaises fréquentations, tu bois, et en plus, TU SÈCHES LES COURS ?! Mais tu te fous de ma gueule, putain ! Iris, je t'ai fais confiance, pendant longtemps. Mais trop c'est trop. J'en peux plus de ta mentalité de GOSSE !

30-09-2017_00-17-03

 

- Pourquoi tu cries toujours sur moi ?!

- Pardon ?! POURQUOI JE CRIE ?! Ma fille sèche les cours, une collègue me dit l'avoir apperçue en train de TAGUER des lieux PUBLICS, et je ne devrais pas CRIER ?!

30-09-2017_00-17-13

- Pendant quelques jours, tu as été un peu plus studieuse. Mais là, c'est un grand FOUTOIR ! Depuis quand TU commandes, ici ? JE suis la cheffe ! Et ce n'est PAS parce que TON PÈRE t'a MAL ÉDUQUÉE que je dois en pâtir, à avoir HONTE de TOI ! J'en ai marre ! Tu es privée de sortie, Iris Turner. Jusqu'à que JE lève ta punition.

30-09-2017_00-19-02

 

- Papa m'a très bien élevée, parce qu'il m'a donné de l'AMOUR ! Alors OUAIS, je fais N'IMPORTE QUOI ! Mais si tu M'AIMAIS, je serais SAGE ! Tu me pousses à bout ! Je veux pas de TOI comme mère, d'accord ?!

30-09-2017_00-19-14

 

- Ça SUFFIT. De toute façon, Mme Jones m'a convoquée pour demain dès que tu finiras les cours. Elle comme moi, on a besoin de parler. Tu vois commes tu me fous dans la MERDE ?! Hors de ma vue, Iris.

30-09-2017_00-19-21

 

- Mais, je...

- MAINTENANT.

30-09-2017_00-22-46

 

Ma professeure a convoqué ma mère. Il ne manque plus que ça. L'ambiance est bien trop électrique, c'est trop pour moi. Je veux juste m'éloigner de tous ces problèmes, que j'ai causé. Si je n'avais pas chanté ce jour où Papa est mort, est-ce qu'il serait vivant ?!

30-09-2017_00-23-18

 

Je me rends à l'arrière du jardin et essaie de fredonner quelques mélodies pour me réconforter, jusqu'à que l'heure du repas arrive.

30-09-2017_00-25-16

 

J'entre dans la maison, très mal à l'aise. Ma mère, toujours tendue, est en train de préparer une salade, en bâclant pas mal ce qu'elle fait. Je m'assois à la table, et reste silencieuse, même quand elle me donne mon plat.

30-09-2017_00-26-12

 

- Ça ne me plaît pas cette discussion que l'on a eu.

- Ah bon ? C'était une discussion, ça ?

- Iris. Arrête, maintenant ! Tu m'énerves ! Je n'en peux plus ! Tu te crois ma...

- Ouais, j'en peux plus non plus. Alors arrête de me parler, laisse moi croupir en enfer, j'y serais mieux qu'avec toi.

30-09-2017_00-27-37

 

Sur ces mots assez agressifs de ma part mais à mon avis mérité pour ma mère, je m'enferme à clef dans ma chambre et recommence à chanter. Je ne peux compter que sur ma passion pour me détendre, sérieusement !

30-09-2017_00-28-20

 

J'enfile une chemise de nuit et m'endors, toujours peu sereine.

Le lendemain :

30-09-2017_00-30-03

 

En me levant, je me rends dans la cuisine et tartine deux tranches de pain avec un peu de confiture de framboise. Il faut que je sois sereine. Oui, ma prof va parler avec ma mère, et cette dernière va dire que je bois, que je suis en délinquance. Mais je reste zen, ha ha...

30-09-2017_00-31-13

 

Il n'y a rien de tel qu'une bonne douche fraîche pour que je me remette de mes esprits une bonne fois pour toute.

30-09-2017_00-33-45

 

Une fois habillée et rafraîchie, je me dirige vers le noir monde qu'on appelle plus couramment lycée.

Quelques heures plus tard, 15h30 : 

30-09-2017_01-03-31

 

Zack attrape un ballon, qu'il est prêt à lancer, tout comme Jade, tandis que Rick encourage son pote. Fidèles à elles mêmes, Vanessa, Stacy et Madison bavardent, en bonnes comères, et Lisa est essoufflée. Tana est à côté de Mme Jones, Sama se sent mal dans un jogging rose, et moi, je reste à l'écart. Le basket n'est pas ma passion.

30-09-2017_01-03-49

 

La femme, qui n'est autre que ma prof, sourit grandement à nous voir enchaîner paniers et défaites.

- Le cours est fini ! Vous pouvez vous prélasser au foyer ou rentrer chez vous. Sauf Iris, tu attends ta mère, s'il te plaît. Bonne journée, et n'oubliez pas qu'on prépare la fête, demain !

- Trop coool ! s'exclame Tana, posté devant moi. Très vite, les autres la suivent dans sa joie.

30-09-2017_01-05-48

 

Je m'écarte du terrain et me dirige vers l'entrée. Ma prof range deux ou trois ballons et me suis, en marchant tranquillement.

30-09-2017_01-06-47

 

Ma mère nous attends déjà. Après s'être changée, Mme Jones nous rejoint. Je reste droite, mais le regard fuyant. Lisa passe en courant, encore en tenue de sport, pestant contre les idiotes du lycée.

- Bonjour, Mme Turner ! Venez, mon bureau est là bas.


Je m'arrête à the moment :o

Pas mal ma simulation de cours de sport, hein ? Dites oui please xD

La suite au prochain... Chapitre :v Beuzous !