Chapitre 19

Souvenirs


23-10-2017_13-44-15

  Colleen est en train de se battre avec Vanessa. Ma vue est très trouble, je suis épuisée. Sans Heather pour me soutenir, je serais déjà allongée par terre. Me battre ne m'a pas fait du bien. Elle se penche vers moi pour me dire quelque chose, mais je n'entends pas, à cause du brouhaha. Un courant d'air me fait frissonner. Le décor commence à changer et à tournoyer. De nouvelles voix résonnent peu à peu... Je perds alors la conscience de la réalité.

08-10-2017_16-10-52

- Iris, tu es encore en train de rêver ?

Quelques rires retentissent. Je sursaute et lève la tête.

- Tâche de te concentrer sur le cours de maths s'il te plaît. Cette leçon, elle est très importante.

Je présente des excuses à notre professeure et écoute un peu plus ses explications, comme le fait la totalité de la classe, jusqu'à que la cloche retentisse. Je rejoins Tana, qui porte aujourd'hui une jolie robe à volants de couleur orange. Elle appelle ses amies, et nous sortons, pour aller au bateau pirate.

08-10-2017_16-19-4608-10-2017_16-20-02

Les Pirates, c'est notre jeu préféré, on y joue tout le temps. Les autres filles préfèrent les poupées. Je les trouve un peu bêtes... Je tourne la barre en première, en donnant des ordres d'attaque à mon "équipage". On s'amuse plutôt bien toutes ensemble. Avec Papa, ce serait mieux, mais je ne le dis pas.

08-10-2017_16-22-12

Soudain, nous remarquons un grand rassemblement d'élèves. Tana s'approche, alors je la suis, un peu déçue d'interrompre notre jeu. Tant pis...

08-10-2017_16-24-50

 

Une fille est toute seule sur un banc. Vanessa et Madison sont en train de se moquer d'elle, qui semble... Pleurer. Elle ne parle jamais à personne et est tout le temps seule.

- Tu as vu comme tu t'habilles genre trop mal ? On dirait un garçon, mais avec une tête de fille ! T'es trop laide, personne ne t'aimera jamais !

- ...

08-10-2017_16-25-46

- Et bah alors, tu as perdu ta langue ? se moque Vanessa. T'as pas d'amis ! Tu joues jamais à la récré ! Tu t'es pris qui, encore ?

- J-je n'ai rien fait...

- Si ! Tu te moques de nous, tu penses que t'es grande et populaire, alors que c'est NOUS les plus fortes ! Personne ne connait ton nom, tellement tu sers à rien. Vous avez vu comment elle chouine ! Ha ha, t'es qu'un gros bébé ! Tu sais quoi ? Si tu pars pas, ce soir, je te frappes.

08-10-2017_16-29-17

- Laisse moi tranquille !

- Jamais ! Ce soir, je vais te faire ta fête, et tu ressembleras même plus à un être humain ! Je vais t'humilier, et tu seras encore plus moche !

Madison et Vanessa continuent à se moquer, hilares.  Je m'approche, les poings serrés.Tana me dit de ne pas m'en mêler, mais je ne l'écoute plus.

08-10-2017_16-31-50

- Hé, Vanessa ! T'es méchante, laisse la en paix ! Elle ne t'a rien fait de mal, tu t'acharnes sur elle ! Tu es stupide.

Madison parait choquée de mon intervention. Vanessa se tourne vers moi, tandis que l'autre fille baisse la tête, recroquevillée sur elle même.

08-10-2017_16-33-32

- N'essaie pas de la défendre ! Tu as vu qu'elle pleure comme un bébé ! Viens plutôt avec nous, Iris ! C'est mieux, car elle, elle est trop bête.

- C'est toi qui est bête ! Je préfère mourir que te rejoindre. Maintenant, pars de ce banc, Vanessa !

- Tu es aussi nulle qu'elle alors... dit-elle en se levant.

Elle me pousse, sûrement pour me faire tomber, l'air fier. Je me rattrape à un élève ahuri de la situation, et serre les poings.

08-10-2017_16-34-47

- Iris, t'es nulle ! On va ruiner ta vie, t'auras plus d'amis !

- J'ai même pas peur... Surtout de toi !

Je lui donne une bonne baffe. Elle se défend en me faisant tomber, mais elle glisse également. Toute deux, nous réussissons à nous relever. Elle me donne un coup de pied, alors je la frappe encore, en la faisant hurler. Madison cours le dire à la professeure, mais je n'abandonne pas. Pas maintenant.

08-10-2017_16-36-21

Après quelques coups supplémentaires, Vanessa recule, des larmes de crocodile coulant sur ses joues. En vrai, elle n'a pas très mal, car elle marmonne qu'elle va se venger. Je fronce les sourcils, la fusillant du regard, lorsqu'une voix familière surgit, derrière nous.

- IRIS ! Éloigne toi tout de suite de ta camarade !!

08-10-2017_16-37-20

- Ma-madame... Iris elle m'a attaquée... Elle m'a tapée pour rigoler, et s'est moquée de moi ! Elle est toujours méchante avec moi, j'ai peur...

- Quoi ? Mais c'est pas vrai, c'est toi qui a commencé à...

- Tu n'es pas celle que je croyais, Iris, tu avais l'air si gentille. Je ne t'imaginais pas comme ça. Présente donc tes excuses à Vanessa.

08-10-2017_16-37-44

- Pardon...

- Viens là ma grande, je t'emmène à l'infirmerie. Et toi, Iris, que je ne te reprenne plus ainsi. J'appelerais tes parents ce soir.

L'institutrice s'éloigne, ma camarade derrière elle. Comme d'habitude, c'est elle qui a gagné. Mais je suis fière de moi, au moins, j'ai fait une bonne action.

08-10-2017_16-40-04

- Merci beaucoup, Iris... Tu es géniale ! Je déteste Vanessa.

- Moi aussi, je la déteste, désormais ! Comment-tu t'appelles ?

- Colleen. Colleen Ross. Est-ce qu'on pourrait devenir amies, tu crois ?

- Oui, je veux bien qu'on soit amies. Pour toujours.

Pendant un instant, je reste blottie contre Colleen. Je me rends compte alors que quelque chose cloche, et brusquement, j'ouvre les yeux, réveillée par des cris.

23-10-2017_13-44-35

Je m'avance, en titubant légèrement, encore sonnée. Heather recule, pour me laisser de la place et le temps d'émerger. Colleen est au centre des élèves, et colle une dernière claque à Vanessa. Je suis fière de mon amie. La reine du lycée s'est faite ridiculiser, en public en plus ! C'est magique.

- T'es encore plus tarée que ta pote, Ross ! Venez Stacy, Madison, on se barre d'ici...

23-10-2017_13-46-04

J'enlace mon amie, vraiment reconnaissante. Elle est géniale. Je n'ai pas besoin de beaucoup d'amis pour être heureuse. Colleen et Heather me suffissent. Je suis néanmoins choquée de voir le ciel passer de noir à presque orangé. Cela signifie qu'on a passé la nuit au lycée. Génial. Au fond de la salle, Sophie n'a toujours rien compris et panique. Heather nous rejoint, et propose gentiment d'y aller, car rester ici serait pire que de la torture.

23-10-2017_13-51-32

Tout le monde quitte le bâtiment. Le soleil se lève déjà, il doit être cinq heures du matin. Et je suis totalement crevée. Heather nous a proposé d'aller chez elle, car c'est le plus près possible. Nous avons accepté sans hésiter. Le temps d'arriver, il est déjà six heures, mais j'ai dormi un peu dans le bus.

23-10-2017_14-34-20La maison est immense, et il y a un étage. Mais en même temps, la famille Scott est nombreuse. Il y a l'aînée Cassie, Heather, Betty, qui a huit ou neuf ans, et la petite Hanna. En plus des quatre filles, il y a les parents et leur chien, actuellement chez la grand mère pour une petite semaine.

- Mes parents sont pas forcément là, mais il y aura mes soeurs par contre.

- Ce n'est pas grave, j'ai hâte de les connaître.

23-10-2017_14-34-36

Nous entrons à l'intérieur. Cassie est assise à la table, tandis que Betty et Hanna sont entrain de discuter. C'est drôle, car elles ont environ six ans d'écart.

23-10-2017_14-35-36

- Hey Cassie... On est rentrées !

- J'avais cru remarqué. Vous êtes... Bourrées ?

- Non, en fait, pour résumer, Iris s'est fait péter la gueule par Vanessa Tuker, et Colleen l'a vengée.

- Ah ! Pour une fois que la soirée était mouvementée... J'aurais dû venir, je regrette un peu. Mais j'étais tout aussi bien à la maison ! Allez vous reposer, je vais m'occuper des mioches. À moins qu'elles vous suivent. Il y a une probabilité de 98% environ.

23-10-2017_14-36-08

Je suis vite entourée des deux plus jeunes de la famille Scott. Ce sont de vraies pipelettes, même Hanna, qui n'a pourtant que deux ans !

- T'es une musicienne comme ma soeur, alors ?

- Ouais, je joue de la guitare, et je chante. Et je fais un peu de violon aussi, mais moins...

- C'est zuper ! Tu zoues aussi bien que elle ?

- Euh, je sais pas, moi ! Je ne pense pas.

23-10-2017_14-36-53

Nous montons à l'étage. Cette famille m'a l'air animée. C'est sûre que je ne connais pas les joies de la fraternité ; je suis fille unique !

23-10-2017_14-37-25

Heather ouvre en grand la porte de sa chambre, et s'écrie :

- Bienvenue dans mon petit coin de bonheur, les filles ! Bon, il n'y a qu'un lit simple pour trois, mais j'ai moyen de piquer des matelas, au pire.

23-10-2017_14-37-3623-10-2017_14-37-40

Sa chambre est assez grade. Elle a un clavier numérique à défaut d'un piano, car c'est vraiment cher, comme instrument ! Son sac est posé contre la commode, son bureau est petit mais pratique, et elle a un ordinateur. Tout ça, dans des tons gris, blancs, et roses.

23-10-2017_14-39-40

Notre amie nous dit de s'assoir pendant qu'elle va aux toilettes, et éventuellement chercher à bouffer. Je m'installe sur le lit.

23-10-2017_14-44-0423-10-2017_14-44-09

Profitant de l'absence de leur grande soeur, Betty et Hanna entrent dans la chambre en riant. Betty s'assoit sur un pouf, et avec difficulté Hanna la rejoint.

23-10-2017_14-49-03

La porte s'ouvre de nouveau, et Heather entre, une grande assiette d'oeufs brouillés dans une main, et trois plus petites dans l'autre. Elle soupire.

- Et bien sûr, vous en profitez pour rapliquer... Vous ne pouviez pas rester avec Cassie, sérieux ?

- Z'il te plaît Heather !

- Bon, OK, vous pouvez rester un peu. Mais faites attention, c'est ma chambre, pas votre salle de jeu.

23-10-2017_14-54-40

Nous commençons à manger le petit déjeuner. Manger me redonne de l'énergie, même si une sieste ne me ferait pas de mal dans l'état où je suis.

23-10-2017_14-55-33

Heather commence alors à jouer, un grand sourire aux lèvres. J'aime l'entendre quand elle joue, elle est très douée pour le piano.

23-10-2017_14-57-52La porte s'entrouve, et Cassie entre dans la chambre. Elle jette un regard à Betty et Hanna, qui esquissent un sourire amusé.

- Je vois que c'est l'ambiance ici ! Je peux venir squatter un peu ?

- À y être, vas-y. Il y a déjà Betty et Hanna, alors rassemblons notre belle et harmonieuse fratrie... Youpi.

- Très drôle.

23-10-2017_14-58-21

Inspirée, j'attrape ma guitare et commence à gratter les cordes, pour accompagner Heather. Les sons de nos instruments se mêlent. Je me sens bien, ici.

23-10-2017_14-59-12

La pièce est bien remplie, j'ai l'impression qu'on va faire un discours qui va changer le monde, alors qu'on ne fait que jouer.

23-10-2017_14-59-54

La porte s'ouvre une nouvelle fois. Une femme d'une quarantaine d'années entre. Ses cheveux sont châtains ; elle ressemble beaucoup à Heather. C'est sa mère, d'après ce que j'en déduis. Elle ne s'attendait pas à autant de monde.

- Salut les filles ! Nous avons des invitées, apparement... Tu me présente tes amies, Heather.

- Ouaip. Iris à la guitare, Colleen juste à côté.

- Oh, c'est donc vous ! Je suis contente de vous voir là, venez quand vous voulez ! Iris, tu as beaucoup de talent, dis-donc.

23-10-2017_15-00-54

Après quelques secondes de blanc, Heather dit à sa famille qu'il y a un peu trop de monde ici et qu'elle aimerait bien être uniquement avec ses amies. En bref, elle les dégage gentiment. Une fois qu'on se retrouve à nouveau toutes les trois, Heather recommence à jouer, alors, je l'imite.

23-10-2017_15-04-58

 Pendant une ou deux heures, on continue à jouer. Colleen m'a l'air de s'ennuyer un peu, je me sens presque coupable, mais je suis trop dans l'ambiance pour cesser de jouer maintenant ! Et puis, elle peut se reposer, au moins. Ou pas. Le ciel s'assombrit bien vite, et ça me surprend.

23-10-2017_15-08-50

Cassie entre dans la chambre et nous demande si on reste dîner. Je sursaute en voyant qu'il est l'heure de manger, ou presque, et refuse poliment.
23-10-2017_15-09-38

Profitant que la porte soit entrebâillée, la petite Hanna s'est engouffrée dans la chambre ; elle est maligne. Et terriblement chou !

23-10-2017_15-10-29

Heather attrape sa petite soeur et la fait tournoyer sur son dos, en riant. Je me demande ce que ça me ferait d'avoir une soeur. Est-ce qu'on s'entendrait bien ? Je ne le saurais jamais. Mais je suis bien en tant que fille unique, de toute façon. J'annonce aux filles que je vais partir, Colleen dit faire de même.

23-10-2017_15-10-49

Nous descendos les escaliers, et après un dernier au revoir, nous sortons. Je suppose que je n'ai pas le choix de rentrer à pied. Juste deux quartiers à traverser, et je suis chez moi. Youpi, ou pas. J'ai juste envie de m'effondrer sur mon lit et de ne plus devoir tenir debout encore une seconde...

23-10-2017_15-13-39

 

Une fois dans la rue, je serre Colleen dans mes bras, en la remerciant encore de m'avoir défendue contre Vanessa. Elle me dit qu'elle sera toujours là pour moi, et que si ces connes m'emmerdent encore, elle leur cassera la gueule. Rien n'est trop violent pour ces filles, alors j'hoche la tête. Nous nous séparons ensuite pour rentrer chez nous. Le trajet est long, trop long.

23-10-2017_15-23-50

 

Rien n'est mieux que de revoir ma maison. J'ai sommeil, terriblement sommeil. Je me hâte d'ouvrir la porte.

23-10-2017_15-24-37

 

Ma mère est installée à la table, et semble comme... Rassurée de me voir rentrer. Elle esquisse un petit sourire en me voyant, malgré que j'aie l'air d'un zombie actuellement. Je suis heureuse que notre relation se soit apaisée.

- Alors, ta soirée ? C'était bien ?

J'ouvre la bouche pour essayer de répondre, mais aucun son ne vient. Je commence à avoir mal à la tête, et je sens mes jambes tanguer sous mon poids. Ma tête se rapproche dangeureusement du sol. J'essaie de me redresser, en vain. J'entends ma mère m'appeller, mais je ne peux rien faire.

23-10-2017_15-25-36

 

Ma tête heurte le parquet. Ce que je pourrais assurer dès ce soir, c'est que le parquet n'est pas très confortable en tant que matelas. Plus jamais de soirée qui dure une nuit et un jour. Plus jamais...


 

Hein ? En retard, moi ? Mais non, voyons, nous sommes le 15 novembre...

Ok, je sais, j'ai peut être glandé pour ce chapitre. J'avais la flemme d'écrire, mais me voilà ! J'ai énormément de photos d'avance, alors il faut que je carbure avant noël... Hum, chez Iris, c'est l'été. :v Sans commentaire pour le décalage x)

À bientôt ! ♥