Chapitre 3

 

 


 

21-07-2017_16-11-25

 

  Peut être que je suis une mauvaise fille. Je ne vais pas me cacher... Le genre d'adolescente rebelle, qui parle mal et s'habille d'un style "particulier". Mais au fond, je ne suis pas une délinquante. Les petites filles parfaites qui s'habillent tout en rose et qui obéissent au doigt et à l'oeil aux autres me dégoûtent. On a quinze ans, pas six. Il y en a pour tous les goûts, peut être... Mais bon. Perdue dans mes pensées, je me rend compte que j'ai marché jusqu'à l'étang. J'ai une idée bien précise en tête.

21-07-2017_16-11-43

 

Je dépose un tourniquet au sol. C'est un concept étrange, comme objet. Une seconde, j'hésite à tourner la manivelle. Faire péter des objets comme ça... C'est peut être légèrement interdit, mais au pire, je m'en fiche. Si Papa était là, j'aurais été à de vrais feux d'artifice.

21-07-2017_16-12-03

21-07-2017_16-12-08

 

Le tourniquet commence à tourner dans tous les sens et faire de la lumière. C'est presque drôle. J'aurais ris si je n'avais pas le coeur brisé en un million de morceaux.

21-07-2017_16-13-13

 

Je le regarde finir par son bouquet final avant de partir vers la maison, le regard rivé sur le sol. Je ne veux pas risquer de croiser des personnes qui vont encore faire les lèches-bottes à essayer de faire comme si ils étaient mes potes.

21-07-2017_16-13-3721-07-2017_16-13-42

Bien que je sois légèrement fatiguée, il n'y a aucune chance qu'elle ne me prépare un quelconque plat. Elle va se faire un sandwich ou un repas tout prêt. Je sors donc quelques légumes du réfrigérateur et commence à me préparer une salade,de nouveau.

21-07-2017_16-15-26

 

Il n'est pas forcément bon de manger chaque jour le même repas, mais en même temps, je n'ai pas le choix. Si je veux cuire un truc et que je le brûle, ma mère va encore me hurler dessus.

21-07-2017_16-15-47

 

En parlant d'elle... Elle sort une planche à découper, du pain et du fromage du frigo, puis commence à se préparer un toast au fromage fondu, sans m'adresser un regard quelconque. Je fronce les sourcils mais reste muette. Ne pas se plaindre, Iris, ça va te retomber dessus ! Pense à ton père, il ne voudrait pas que tu t'énerves... Rah, j'en ai marre. Marre de tout !!

21-07-2017_16-16-35

 

Sans grand appétit, j'avale quelques bouchées de nourriture.

21-07-2017_16-16-46

 

Ma mère mange son sandwich à mes côtés. Elle n'a clairement pas fini de bosser. J'ai envie de lui dire que je me sens seule, mais elle s'en fiche du plus haut point.

21-07-2017_16-17-46

 

Exténuée de cette journée, je me traîne jusque au lit, mes bras tombant de fatigue.

21-07-2017_16-18-00

 

Je tombe dans le lit et m'enroule dans la couette confortable. Elle va sûrement passer la nuit à bosser sur son "merveilleux" travail, où elle est si heureuse. Elle va écrire des rapports "intéressants" et se sentir merveilleuse. Alors qu'elle ne l'est pas.

Le lendemain matin ; 7h00.

21-07-2017_16-20-34

 

J'ai passé une mauvaise nuit. Il a fait chaud, et je n'ai pas eu la force de me lever pour aller me rafraîchir. Résultat ? Je suis encore plus fatiguée. Pas forcément physiquement ; plutôt mentalement...

21-07-2017_16-21-5721-07-2017_16-22-28Après avoir mangé un peu, et j'insiste sur le "un peu", je me précipite sous les jets d'eau froids que m'offre la douche. Il faut que je lave ma salopette, elle commence un peu à se salir. Je l'aime beaucoup, en même temps...

21-07-2017_16-25-10

 

J'enfile un T-shirt court aux longues manches, donc techniquement, ce n'est pas un T-shirt. Je l'accompagne d'un pantalon noir comme mes émotions, et une paire de baskets.

21-07-2017_16-26-00

 

Quelques assiettes bien sales résident sur notre table. J'espère au moins que ma mère va faire la vaisselle et qu'elle ne va pas laisser la maison en état putride, mais heureusement, elle est un minimum soignée. Quant à moi, je vais directement en cours. Une journée idiote de plus, une !

7 heures plus tard ; 15 h 30

21-07-2017_16-27-25

 

L'un de mes professeurs m'a dit que je me suis améliorée en cours, ce qui m'étonne. Je ne remplis mes feuilles que brièvement... En revanche, j'ai bel et bien, comment dire, raté totalement mon évaluation en français. Je n'ennoncerais pas la note. Ni dans ce journal, ni à ma mère.

21-07-2017_16-27-35

 Dès que je suis à la maison, je vais directement faire mes devoirs. Je ne veux pas rester à m'emmerder ici ce soir. Je finis presque tout, puis me lève brusquement en laissant tomber quelques crayons. Ce n'est plus un problème.

21-07-2017_16-32-28

 

La galerie de San Myshuno se dresse face à moi. Elle est si grande. Je l'ai vue maintes et maintes fois en image. Je l'admire sans mots.

San Myshuno, la ville de tous les rêves. Celle qui a un charme imense et unique. Je prend une grande bouffée d'air et entre à l'intérieur.

21-07-2017_16-33-34

 

Les escaliers sont si grands. Au rez-de-chaussé, il n'y a que des tableaux, qui ne m'intéressent guère. Tout ce que je veux voir est à l'étage.

21-07-2017_16-34-10

 

Je me saisis d'une de ces guitares, la main presque tremblotante. Dans cette salle, il y a du monde. Et malgré ma passion de virtuose pour la musique, je n'aime pas m'afficher en public, devant les autres. Les seuls qui ont eu le droit de m'entendre étaient mon père et ma mère. Mais cette dernière n'aime pas vraiment que je me consacre à cela. Ce n'est apparemment pas un métier rentable. Elle rêverait peut être que je sois dans les bureaux comme elle, mais rester confinée dans une minuscule pièce me dégoûte presque. Dans ma classe, ils ont tous une idée précise de leur futur. La plupart veulent être médecins, vétérinaires, comptables, professeurs, et j'en passe. De rares autres préfèrent la spécialisation de l'art, comme la comédie. Ou alors, la technologie et l'univers des jeux. Quand j'ai dis à ma conseillère d'orientation que je ne veux être qu'une musicienne, elle m'a jugée et s'est moquée légèrement. Je lui ai donc dis : "Eh bien, je vous dis mes rêves, non ? Si ça ne vous plaît pas, clairement, changez de boulot. J'ai pas besoin de l'avis d'une inconnue pour me guider dans ma vie, d'accord ?!". Puis j'ai quitté le bureau, sous son air choqué. 

21-07-2017_16-34-28

 

De ma main frêle, je commence à gratter les cordes de ce si bel instrument. J'aime jouer du violon. Mais je préfère tellement la guitare ainsi que le chant. Peut être que je ne suis pas douée, mais je m'en fous. Est-ce que quelqu'un de plus doué va forcément posséder la passion ?

21-07-2017_16-34-3421-07-2017_16-35-12

 

Je continue à jouer quelques minutes. Dans mon son, quelque chose ne va pas. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis déçue de moi. De mon travail. De ce que je produis. Deux femmes à côté jouent du violon parfaitement, d'une grande concentration. Je ne leur adresse pas un mot.  En même temps, à quoi bon ?

21-07-2017_16-35-20

 

Sans m'en rendre compte au départ, je commence à fredonner une chanson. Est-ce que c'est ça qu'il manque ? Papa m'a toujours écoutée quand je chantais. Il m'a félicitée. Aujourd'hui, tout ce que je veux, c'est le rendre fier de son unique enfant. Est-ce si compliqué ?!

21-07-2017_16-36-0621-07-2017_16-36-08

Je m'empare de nouveau d'une guitare. Ce n'est pas la même, mais je ne m'en préoccupe pas. Au début, je suis timide dans les paroles que j'entame. Mais je deviens sûre de moi au fil de la chanson. Quand j'étais une gamine, Papa me chantais toujours cette comptine. Je dois être ridicule à faire des chansons que seuls les enfants écoutent normalement. Oh, et puis, je fais ce que je veux...

[Pour les gens qui désirent écouter ma petite choupinette :)

Les sims 4 - Iris Turner  ]

21-07-2017_16-36-55

 

Laisser mes doigts vagabonder sur les cordes de ma guitare est tellement agréable. Accompagner mon son de ma voix fait du bien. Je suis presque heureuse, grâce à la seule chose qu'il me reste, ou presque...

21-07-2017_16-37-48

 

Finalement, je cesse de jouer et me dirige vers le coin des violons. J'en attrape un et commence à faire glisser l'archet lentement sur les cordes.

21-07-2017_16-38-57

 

Malheureusement, le son qui émet de l'instrument n'est autre qu'une cacophonie affreuse et grinçante, qui a l'air de casser les oreilles de tout le monde ici présent, même moi. Je soupire d'agaçement. C'est tellement dur de jouer du violon. C'est le plus dur de tous les instruments.

  [Je confirme :v J'en fais et c'est dûr, très dûr :v]

21-07-2017_16-39-3121-07-2017_16-39-44

Je m'en vais finalement de la galerie d'art plus tard que prévu. Au pire, je n'ai rien à perdre, à part la confiance de ma mère. Mais je suis déjà une mauvaise fille pour elle.

 

27-07-2017_23-23-26

 

Je suis surprise de voir ma mère faire le repas lorsque je rentre. D'habitude, elle ne cuisine que des repas rapides pour elle même... L'odeur des tacos au poisson envahit la pièce. Ce n'est pas mauvais, j'aime bien. Ce sera meilleur que les salades que je mange chaque jour. Elle marmonne un "Bonsoir." vague. Elle essaie peut être de faire des efforts ? La dernière fois qu'elle a été douce envers moi, c'était pour m'annoncer que mon père... Mon père... Argh.


Et voilà pour ce dernier chapitre ! Il aurait dû sortir cet après midi, mais je ne l'avais pas fini ce matin et j'ai passé l'aprem à la piscine :D Du coup, la suite dimanche si possible, bye bye et bonne soirée à tous ! <3